Thor dans le Marvel Heroes 606

Le « Marvel Heroes » de cette année se clôt sur le dernier épisode de « Fatal Prométhée », un récit semblé à la base dans le n°606 de « Thor ».

Et, si j’ai pu spécifier dans une chronique consacrée à La Torche des sources la dimension prométhéenne de certains récits marvéliens, obligé remarquer que ce dernier n’offre qu’un écho remarquablement lointain avec ce mythe pluri-millénaire.

Kelda face à Fatalis un début !

Le chapitre débute de manière classique, par une accroche placant en scène Kelda face à Fatalis. Suit une longue scène de délibération entre les Asgardiens, où Kieron consomme la deadline de rassembler les principaux éléments de l’intrigue, pour justifier l’assaut que Balder désire commencer contre le dominant de la Latvérie. Le tout sans ennuyer, avec de fréquents aboutissants de thèmes et d’interlocuteurs. L’épisode s’achève, de manière à ce qu’il convient, sur un cliffhanger, que les lecteurs habitués de la série auront sans doute anticipé, malgré cela qui préserve néanmoins son petit effet, de la façon dont il est amené.

Ce mythe savère en partie contaminé par la religion chrétienne, dans la mesure où l’on y retrouve une transposition de la Trinité, et du union d’Adam et Eve, malgré cela il repose aussi sur une conception cyclique du temps et de l’intrigue, voués à un éternel recommencement, caractéristique des mythes païens. Il a été remis au goût du jour dans les années 1990, suite à l’engouement pour les thèses millénaristes, dont l’approche de l’an 2000 favorisait l’éclosion. On a ainsi exploité le « Ragnarök » dans les jeux video, les mangas, les comics, au cinéma, mais aussi dans les groupuscules d’heavy metal !

Thor

Ce n’est donc pas naturellement le fait que la geste de Thor s’inspire – remarquablement lointainement – du panthéon nordique et de ses légendes qui fait que le « Ragnarök » qui est convoqué à l’aube de ce « Siège » danger d’être fatal aux dieux d’Asgard : l’équipe éditoriale a dû penser que ce thème trouverait un écho auprès d’une partie de son lectorat, susceptible de l’avoir déjà rencontré à travers d’autres plateformes. Ce qui n’empêche pas le « Ragnarök » d’être récurrent dans « Thor » tel que, en ce moment-même, avec la série limitée « For Asgard », en cours de publication aux Etats-Unis, et dont marvelouscomics s’est déjà fait l’écho.

Et, si vous lisez les comics en V. O., souvenez-vous qu’en ce moment il est possible de dénicher deux séries limitées liées à la geste de Thor, un « For Asgard » remarquablement dépaysant, et un « First thunder », qui constitue un retour aux sources préférablement confortable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *