Star Wars Holiday Special

Qu’est-ce que c’est?
Star Wars Holiday Special (« Au Temps de la Guerre des Etoiles » en version française )

Rien que par le titre on a déjà un avant-goût. Star Wars Holiday Special. Ca a un lien avec Star Wars, super, c’est ce qui nous intéresse… C’est fait pour être diffusé à la télé pendant les vacances ; qui regarde la télé pendant les vacances ? “-Les enfants !” Eh oui, c’est indéniablement une émission surtout pour les enfants, à regarder en famille. Special : ouais, là y’a pas de doute possible, plus spécial tu meurs ^^

On ne va pas le cacher, George Lucas a eu tellement honte de cette émission qu’il a très vite fait la chasse aux copies. Vous ne trouverez pas de vente légale de ce produit…

  • Contexte
  • Contenu
  • Points forts et points faibles
  • Cast and crew
  • Musique
  • Produits dérivés
  • Ce qu’en disent les gens…
  • Conclusion

Contexte

Revenons au début de notre affaire, avec la conception de cette émission. 1977, sortie du premier film Star Wars. C’est un telle vague de succès qu’à Noël 77, les enfants ont des bons pour les jouets car ceux-ci n’ont pas été produits en assez grande quantité assez vite. Il est donc décidé que pour Noël 1978, cette erreur de marketing serait réparée, avec la diffusion d’une émission télé de 2h. Chaque enfant américain possédait une lunchbox ou des draps Star Wars, ou rêvait d’être Luke ou Leia. Du coup, cette émission était commercialement une bonne idée : calmer l’ardeur du public tout en leur rappelant que Star Wars continue, avec la préparation de “L’Empire Contre-attaque”. Le public pouvait avoir Star Wars à la maison, ce qui était sans précédent.

La chaîne CBS, apparemment poussée par la 20th Century Fox, diffuse donc cette émission, le 17 novembre 1978, de 8h00 à 10h00. L’émission, censée durer 1h au début, est rallongée pour plus de pauses commerciales. Le casting entier des personnages principaux de Star Wars participe à l’opération (obligations de contrat) à l’exception de Sir Alec Guiness et Peter Cushing, dont les personnages ont eu la bonne diée de mourrir dans le premier Star Wars. Elle sera redifusée deux fois après cela, une fois sur une chaîne française en 1979 et une fois sur une chaîne australienne au début des années 80. On rapporte également une diffusion privée à la Bibliothèque du Congrès Américain.

Dans cette émission, on notera la présence d’un dessin animé de 11mn, The Adventure of the Faithful Wookiee, élément qui sera retenu par la majorité des fans comme le meilleur moment de SWHS (abréviation de Star Wars Holiday Special). Il est produit par Nelvana (basée à Toronto).

L’émission fut tellement peu appréciée qu’elle fut rapidement et presque totalement oubliée jusqu’à ce que des copies VHS réapparaissent au début des années 90. Une pétition en ligne pour la sortie de SWHS en DVD a été signée par des centaines de gens, mais elle ne servira à rien, car un porte-parole de George Lucas a précisé que la bobine ne sortirait pas des archives LucasFilm. On retrouve cependant des éditions pirates sur Internet et à des conventions, en vente illégale, malgré les efforts des avocats de Lucas ; on y trouve de toutes les qualités d’images, avec ou sans les pauses commerciales, la meilleure d’après les internautes étant “The Angrysun Edition”.

La bobine originale repose aux archives LucasFilm. Des parties du dessin animé ont été revues en 2002 dans un documentaire internet “Bucket Head”, au moment de la sortie de l’Attaque des Clones. On sait que le réalisateur de l’Empire des Rêves, Kevin Burns, a eu accès à la bobine d’origine, mais rien de cela n’a été diffusé dans le documentaire.

II- Contenu

Bien, maintenant que nous savons le pourquoi du comment : qu’est-ce qu’il y a dedans ? Pour faire simple, c’est une petite histoire en famille entrecoupée de sketches et de numéros musicaux ou de spectacles, et surtout très entrecoupé de publicités. Plutôt que de vous raconter l’émission telle qu’elle est diffusée, je vais vous mettre ici le résumé de l’histoire puis la liste des interludes ; vous en trouverez des extraits dans la galerie !

Nous sommes en l’an 2 ABY (après la Bataille de Yavin). C’est le Jour de la Vie sur la planète Wookie (bon, nous on sait qu’elle s’appelle Kashyyyk, mais pas eux apparemment), un jour de fête très important pour les Wookies qui s’y préparent avec soin. Han Solo et Chewbacca sont dans le Faucon Millenium, pourchassés par deux Star Destroyers, et font leur possible pour rentrer chez Chewie à l’occasion de cette fête. Les Impériaux sont d’ailleurs sur la planète, à la recherche d’activistes rebelles à capturer, et la femme de Chewie, Malla (=Mallatobuck plus tard dans l’Univers Etendu), est inquiète de l’absence de son mari ; elle contacte Luke puis Leia, mais tous ignorent ce qui est arrivé. Un ami marchand vient l’aider et la rassurer, lorsque les Impériaux investissent la maison, retournant tous les meubles et détruisant les jouets de Lumpy (=Lumpawarrump), le fils de Chewie. On apprend qu’un couvre-feu est également établi sur Tatooine. Han et Chewie, malgré la loi martiale décrétée sur Kashyyyk, arrivent à se poser et se débarassent du dernier soldat impérial posté en surveillance. Chewie peut enfin retrouver son père Itchy (=Attichitcuk), sa femme et son fils. Le soir, les Wookies s’habillent d’une toge rouge, prennent une bougie chacun et se rassemblent près de l’Arbre de Vie ; ils sont rejoints par nos droids préférés, Luke, Han et Leia. Pour célébrer la paix entre les peuples, Leia chante la chanson de la Vie. Ensuite, chacun rentre chez soi, et célèbre le repas (Bantha Surprise !) après avoir effectué une prière. The end.

Les spectacles musicaux, ou les sketches :
Un spectacle de cirque et de danse (pour occuper Lumpy qui ne tient pas en place)

Une recette de cuisine de Chef Gormanda aux 4 bras pour faire un Bantha Surprise (Malla, dans sa cuisine humaine et son petit tablier, prépare un bantha de Thanksgiving en quadruplant les proportions humaines données en recettes)

Une chanson-porno (le grand-père dans son fauteuil relaxant, le “Fauteuil à Fantasmes” – si si je vous jure c’est son nom, heureusement y’a la censure)

Un groupe qui joue de la musique (le chef de l’escouade impériale, qui pendant les fouilles squatte l’écran TV)

Le dessin animé (“The Adventure of the Faithful Wookiee”, pour calmer Lumpy quand les soldats détruisent ses jouets)

Le mode d’emploi (un androide défectueux explique comment se servir d’un tranmetteur)

La chanson dans la Cantina (la barmaid qui offre un dernier coup avant de fermer boutique à cause du couvre-feu).

III- Points forts et points faibles

Alors, qu’est-ce qui fâche dans tout ça ?
L’histoire, qui est quand même pas très recherchée, il faut le reconnaître. C’est sympa, le Jour de la Vie, mais bon, merci Thanksgiving, quoi.

La crédibilité des décors et de la vie quotidienne des Wookies.Vous croyez réellement que les Wookies mettent un tablier pour cusiner ? Ou qu’ils sortent les poubelles, dans leurs maison à 200m de hauteur ?

Tout est fait pour les enfants, on regrette qu’il n’y ait rien pour les adultes. Lumpy qui pique des gâteaux dans le plat, qui refuse de sortir les poubelles, qui pleure devant son petit bantha-nounours décapité ; des chansons qui bercent, un androide tellement défectueux que ça ne fait rire que les enfants…

La chanson de Leia. Bah ouais, déjà la pauvre Carrie Fisher qui est obligée de chanter, c’est pas sympa pour elle (paraît qu’elle a beaucoup consommé de drogues pendant ce tournage… et on la comprend) . En plus c’est pas une chanson qui arrivera au top 50 un jour. Et par-dessus le marché, ils se sont arrangés pour que ce soit sur le thème principal de Star Wars, pour montrer que si si, la Chanson de la Vie c’est du Star Wars, et c’est (presque) dans le rythme ! Sacrilège ! MDR. Nan, sérieux, c’est pas joli à écouter.

Sur WookieTV, Lumpy regarde un dessin animé mettant en scène Luke, Han, Chewie et les droids. Sont-ils déjà si célèbres que la télé les diffuse, alors que la panète des Wookies est depuis des lustres sous domination impériale ?

Le dessin animé. Boba Fett inconnu de Chewie et Han ? Les dessins, pas bien. Heureusement que Leia a ses macarons sinon je l’aurais pas reconnue ; quant à Han Solo… comment ont-ils osé défigurer Harrison Ford ?! Mécréaaaaaaaants !!!

Trop de Wookie et pas assez d’anglais. La vache, 10mn de dialogue wookie sans sous-titres, qu’est-ce que c’est long !!! L’équipe d’acteurs de Star Wars au grand complet, c’est super. Mais juste pour 10mn, c’est court, car le reste du temps est pris par les Wookies.

Le fauteuil à fantasmes d’Itchy : ça ressemble trop à un casque-séchoir de salon de coiffure… Et en plus c’est vraiment limite “je suis ce que tu veux, tu vas profiter de moi”…

les détails qui tuent. Depuis quand l’Empire a autorité sur Tatooine et décrète le couvre-feu ? Elle est bonne celle-là ! L’Empire a renforcé sa présence jusqu’en 1 après BY mais c’est Jabba qui tient les rênes. Et la scène où les Wookies marchent dans les étoiles avant de rejoindre l’Arbre de Vie ? On dirait une scène de Transfiguration, c’est TRES spécial. Le visage de Luke. Là, ok, c’est de la faute à pas de chance, il venait juste de sortir de son accident de voiture qui l’a défiguré, donc il est couvert de plastique, mais le pauvre, vous avez vu sa tête ? Une chanson pour calmer les clients de la Cantina de Mos Eisley ? Il semblerait que le décor du Faucon ne soit pas celui utilisé dans le film ; cela ressemble plus à une reconstituion rapide et peu scrupuleuse… Le truc que Luke répare, c’est un X-Wing… ben heureusement qu’on le précise !

Ne coulons pas trop le SWHS, y’a plein de gens qui se sont donnés du mal pour faire ça (ah ?). Il y a néanmoins des choses positives.
Les croquis de Ralph MacQuarrie

L’apparition de Boba Fett. Boba Fett secourt Luke, Han, Chewie et les 2 droids, avant d’apprendre que Vador les recherche, se fait découvrir par les droids et s’enfuit en leur promettant de bientôt les retrouver. C’est plutôt original de croire pendant 20 secondes que Boba est gentil.

L’insertion de scènes de l’Episode 4, le seul Star Wars sorti à l’époque, avec parfois des dialogues refaits, je trouve ça marrant (merci James Earl Jones mdr, tu peux faire dire à Vador tout ce que tu veux ^^)

Les scènes de Tatooine en extérieur, prévues pour le film mais non utilisées. C’est toujours ça de pris !

Les Impériaux aiment le rock et sont toujours aussi sadiques

Une nouvelle planète, Panna, apparaît dans le dessin animé ; planète habitée, aux océans rougeâtres

IV- Cast and Crew

aintenant, voyons qui a contribué à ce “monument”.

Acteurs
Mark Hamill – Luke Skywalker
Harrison Ford – Han Solo
Carrie Fisher – Princesse Leia Organa
Anthony Daniels – C-3PO
Kenny Baker – R2-D2
Peter Mayhew – Chewbacca
James Earl Jones – Dark Vador (voix)
Beatrice Arthur – Ackmena
Art Carney – Marchand Saun Dann
Diahann Carroll – Mermeia chanteuse holographique
Groupe de musiciens holographiques – Jefferson Starship
Harvey Korman – Krelman / Chef Gormaanda / Instructeur Amorphian
Mickey Morton – Malla
Paul Gale – Itchy
Patty Maloney – Lumpy
Jack Rader – Officier dela Guarde Impériale
Stephanie Stromer – The Great Zorbak (gymnaste holographique)
Michael Potter – Officier dela Guarde Impériale
Wazzan Troupe – Acrobates holographiques
Yûichi Sugiyama – Meneur du cercle
Mum Brothers – The Reeko Brothers
Claude Woolman – Officier Impérial (à l’écran mural)
Lev Mailer – Garde Impérial
John McLaughlin – Soldat Impérial
Sir Alec Guiness – Obi Wan Kenobi (non crédité)
David Prowse – Dark Vador (non crédité)
Arthur Rowton – Zutmore (non crédité)
Leslie Schofield – Officier Impérial (non crédité)

Pour nos nombreux visiteurs qui ne sont pas familiers de ces noms (bon, je ne présente pas les 7 premiers, quand même ), nous répondrons brièvement à la question “qui sont ces guest stars ?”

Beatrice Arthur, née en 1922, actrice de théâtre et de télé américaine, connue depuis les années 50. A beaucoup joué à Broadway, a reçu de nombreuses récompenses, notamment pour son sitcom à 7 saisons “The Golden Girls”. Vit dans un ranch en Californie (tiens ?!).

Art Carney, 1918-1993, acteur américain. A joué dans “Last Action Hero”, “Fame”, et a participé aux Muppets.A fait de nombreux “Holiday Special”.

Diahann Caroll, née en 1935, une des premières actrices, chanteuses et productrices de disques Afro-Américaines. A démarré par la chanson, par un concours puis par la radio, ce qui la mène à “Carmen”, à Broadway, où elle se fait remarquer. Des émissions musicales télévisées, elle finit par arriver dans “Dynastie” (Dominique Deveraux) puis “Grey’s Anatomy” (Jane Burke), mais reste principalement dans le domaine de la chanson.

Harvey Korman, 1927-2008 , acteur et comique. Connu pour avoir prêté sa voix à “La Famille Pierrafeu”, autant la série des années 60 que le film de 1994.

Mickey Morton, 1927-1993, a interprété Malla alors que c’est un homme (ouais, c’est moche, hein ? dur de trouver une femme actrice de 2m). Familier de westerns, a tourné dans Star Trek, Mannix, Wonderwoman, Starsky et Hutch, dans des petits rôles.

Jefferson Starship groupe de rock américain populaire dans les années 70 et 80.

Lev Mailer, grand coach d’acteurs, notamment pour Star Trek. Considéré comme l’un des meilleurs profs par le milieu des acteurs.

Marcus Powell, 1932-2000, a joué Rycar Ryjerd (non crédité) dans l’Episode 4 (bon tireur et pilote correllien rendant services rémunérés à Jabba).

Equipe technique

Monroe E. Carol …. co-producteur
Dwight Hemion …… producteur exécutif
Joe Layton ……… producteur
Rita Scott ……… co-producteur
Gary Smith ……… producteur exécutif
Jeff Starsh …….. producteur
Ken Welch ………. producteur
Mitzie Welch ……. producteur

Musique : Ian Fraser

Montage : Jerry Bixman et Vince Humphrey

Directeur artistique : Brian Bartholomew

Décors plateau : Garrett Lewis

Costumes : Bob Mackie

Maquillage :
Silvia Abascal ……….. coiffeuse
Keith Crary ………….. maquilleuse
Donna Barrett Gilbert …. coiffeuse
Verne Langdon ………… maquilleur
Michael Lorenz ……….. maquilleur
Jim Nielsen ………….. maquilleur
Evelyn Trimmer ……….. coiffeuse

Département artistique :
C.B. Chisam …….. props
Ralph McQuarrie …. illustrateur
Leslie Parsons ….. assistant direction artistique

Sons :
Ben Burtt …. ingénieur effets sonores
Ed Greene …. ingénieur son

Effets visuels :
Jenn de Joux ……. animation vidéo
Elizabeth Savel …. animation vidéo
Tom Tcimpidis …… technicien de finition

Régie et prises de vue :
Diane Biederbeck …. cadreuse
Jeff Chang ………. technicien lumières
Larry Heider …….. cadreur
Bob Keys ………… cadreur
Peter Lomprakis ….. manutention
Fred McKinnon ……. éclairagiste
Wayne Orr ……….. cadreur
John Rook ……….. concepteur lumières
Ron Sheldon ……… cadreur
Howard Smith …….. responsable éclairages

Animation : Ken Stephenson

Costumes :
Ellis Burman Jr. …. costumes: “Wookie family”
Thomas R. Burman …. costumes: “Wookie family”
Stuart Freeborn ….. costume: “Chewbacca”
Robert Turturice …. assistant costumier
Stan Winston …….. costumes: “Wookie family”

Musique :
Billy Byers …. arrangeur
Ian Fraser ….. chef d’orchestre

Logistique :
Frank Khoury …. coordinateur des déplacements

et les autres :
Peter Barth …. metteur en scène

Ray Brannigan ………… superviseur
Gene Crowe …………… directeur technique
Mike Erwin …………… metteur en scène
Miki Herman ………….. consultant: “Star Wars”
Sheila Lauder ………… script supervisor
Marty May ……………. assistant de production
Charkie Phillips ……… assistant chorégraphe
Elle Puritz ………….. assistant de production
Carol Englehart Scott …. assitant réalisateur
David Winters ………… chorégraphe
Stephanie Zilgitt …….. assistant de production

V- Musique

Titre des morceaux interprétés dans l’émission :
“This Minute Now” par Diahann Carroll
“Light the Sky on Fire” par Jefferson Starship (le titre pendant la procution était “Cigar-Shaped Object (Vanished Without A Trace)”
“Good Night, But Not Goodbye” par Bea Arthur

VI- Produits dérivés

malgré l’échec de cette émission, il y eut un merchandising, qui s’étale sur plusieurs décennies :
en 1980, Meco a publié un album, “Noël dans les Etoiles : L’album de Noël Star Wars”

en 1979, Lucasfilm a publié “Star Wars, l’histoire des Wookies”, une histoire pour enfants parlant des personnages de l’émission

Juste avant la diffusion de l’émission, Kenner avait prévu une série de figurines. Plusieurs prototypes ont été créés. A cause de la mauvaise popularité de l’émission, le projet a été annulé, mais on peut trouver des figurines d ela famille de Chewie.

Un dossier de presse est évidemment sorti pour lancer la diffusion.

Jefferson Starship a sorti un single avec leur titre “Light The Sky On Fire” avec un label “vu et entendu sur le Star Wars Holiday Special de CBS”

Le MMORPG Star Wars Galaxies contient des éléments faisant référence au Jour de la Vie.

Hasbro a produit une figurine : “Boba Fett : Animated Debut” ; Funko sort une figurine Star Wars Holiday Special Boba Fett Bobblehead en édition limitée, dûe à la couleur caractéristique de SWHS qu’on en retrouve pas par la suite.

VII- Ce qu’en disent les gens :

Faisant la promotion de cette émission, CBS parlait de Star Wars Holiday Special comme d’un régal pour les oreilles et les yeux ; voilà le retour qu’en font les quelques personnes impliquées qui en ont parlé.

Le co-scénariste Bruce Vilanch parlant des Wookies : Ca devient alors très dur à écrire, comme dialogues ! A vrai dire, il n’y en avait pas, mais les Wookies restaient quand même les personnages principaux. Je me suis alors dit qu’il fallait combler le manque en mettant plein de stars à l’écran, qui chanteraient et danseraient. La production a été un cauchemar après l’autre. Mais c’est très marrant à voir.”

Le producteur Dwight Hemion : “c’est la pire chose que j’ai jamais faite”.

Harrison Ford reste nerveux quand on aborde le sujet, évite de répondre et quand il y est forcé, grince des dents avant de passer à un autre sujet très rapidement.

George Lucas : “If I had the time and a hammer, I would track down every copy of that program and smash it” (si j’avais le temps et un marteau, je traquerais chaque copie de cette émission et l’écrabouillerais), “Star Wars Holiday Special ne représente pas ma vision de Star Wars”, “je devrai vivre avec Star Wars Holiday Special, je n’ai pas le choix”. “Star Wars Holiday Special n’a pas grand-chose à voir avec nous, nous les avons juste laissés faire”. (les = la chaîne CBS)

VIII- Conclusion

Voilà de quoi augmenter votre savoir sur l’univers Star Wars ! A noter, http://www.starwarsholidayspecial, le site de fans très complet dédié à l’émission, et qui est notre principale source d’informations !

Star Wars Holiday Special, ou comment nous faire détester ce que nous aimons… Car cet épisode est rangé par de nombreux fans de Star Wars au rang d’erreur monumentale avec … Jar Jar Binks