Konnichiwa

Par moments, il faut savoir se prendre en main! Pas d’école de cinéma, pas d’option cinéma à la fac ou au lycée, simplement une passion qui d’année en année a pris une place grandissante dans ma petite existence d’enseignant de lettres modernes. Vous trouverez ici différents commentaires, différentes appréciations sur les films que j’ai pu voir en salle ou en DVD. Très peu ou pas assez de classiques sans doute, très peu de comédies et de films français pour trentenaires en pleine crise existentielle, de comédies made by TF1…

Le cinéma c’est une passion

Par contre, un regard résolument tourné vers l’Asie et le grand frère américain, cinéma aussi détesté que novateur quand on accepte de le regarder sans a priori… Disons pour les initiés que je me situe plus du côté de “Positif” que des “Cahiers du cinéma”, l’héritage Nouvelle Vague et un certain snobisme hautain m’étant, je l’espère, étrangers…Mon but est simple : prendre au sérieux ce que nous dit et nous montre le cinéma en gardant toujours dans le coin de ma petite tête que le plaisir de spectateur reste le fondement de toute approche esthétique. Bien calé dans mon fauteuil, prêt à m’emballer pour le petit film dont tout le monde se fout, pour n’importe quelle grosse production ou film à la mode, je regarde avidement, j’emmagasine, je réfléchis sur le comment et le pourquoi, sur le sens possible d’œuvres en attente d’une analyse qui les prolonge ou qui, qui sait, nous enrichit d’un savoir ou d’une pensée nouvelle… Car, le cinéma, c’est aussi ça, apprendre à décaper notre regard et notre vision du monde, apprendre à penser à travers une esthétique et vivre ces vies fictives qui, même si elles ne nous rendent pas meilleurs, ont parfois le pouvoir de nous transporter vers un ailleurs et un champ du possible que nous n’aurions pas même imaginé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *