Iron Man 2 Vs le Choc des Titans: la critique croisée!

Plutôt que vous refiler une critique classique et structurée, voici un petit point de vue cross-overisé entre 2 œuvres de super héros d’aluminium. Histoire d’égratigner 2 films divertissants mais intellectuellement limités. Et c’est un amateur de films de série B qui vous parle!

Le film Iron Man 2

Tout a commencé quelques jours plus tôt lorsque l’idée m’a pris d’aller voir un bon vieux péplum numériquement modernisé! Car ne vous attendez en aucun cas à voir un Gladiator le retour ou un 300 + 100 plein de testostérone, voire un Alexandre le Grand plus grand et moins pleurnichard. Là, vous aurez droit à du péplum et rien d’autre! Donc, des lignes de dialogue limitées au strict essentiel et des émotions quasi nulles digne d’un Nicolas Cage au top de sa forme… La jupette très sexy en plus!

Iron Man n’est pas très différent: il propose également un homme en jupette intégrale, véritable burqa de titane, et le film n’est guère plus profond psychologiquement, le genre ne s’y prêtant pas vraiment. La palme revient au plus mauvais acteur du monde qui, sans doute dans le dernier rôle de sa carrière, nous laisse un mémorable “Hey prisonnier! Que fais-tu?”, après avoir croisé un évadé qui se ballade tranquillement dans la prison… Faut dire aussi que la scène semble sortir de la 4è dimension!

Ce qui nous amène aux fous rires involontaires des 2 films: dans Iron Man, prenez le circuit de Monaco, ajoutez un paquet de français très typés méditerranéens (merci le cliché) mais qui s’avèrent être tous des acteurs… québécois! et vous aurez une présentation de la course sur TV française… par un québécois, puis une commissaire… québécois, et un paquet d’officiels… québécois! L’invasion a commencé! Alors loin de moi de me moquer de l’accent de nos cousins d’outre Atlantique, mais ça fait furieusement tâche, sauf pour un américain bien sûr! Avec leur compatriote (Mickey Rourke) qui tente désespérément de parler russe, la boucle est bouclée…

Petit aparté de l’amateur de que je suis: si dans le genre, vous voulez voir le summum du ridicule, louez Catacombs (commis par Tomm Coker et David Elliot): les parisiens Henri, Hugo, Léon et Jean Michele (sick SIC) sont interprétés par… 4 roumains qui n’ont jamais dû parlé français une seule fois dans leur vie! mais fallait bien économiser quelque part pour payer le salaire de Pink (si si!).

Pour en revenir à nos moutons mythologiques, notre péplum ne s’en sort guère mieux avec l’utilisation d’américains pour jouer des grecs (Persée Worthington). Et que dire de l’apparition inattendue des chevaliers du zodiac – pardon – des Dieux et de leur armure d’or, notamment celle de Zeus Neeson qui aura montré au public tout le manque de talent et de conviction qu’un acteur peut montrer lorsqu’il n’y croit pas une seconde. Effet garanti: rires dans la salle!

Alors la vérité est là: vous avez 2 blockbusters qui ont fait quelques économies de bout de chandelle sur des acteurs ou des lignes de dialogue, mais le divertissement est là, avec son lot d’actions et d’effets spéciaux, ses quelques longueurs inutiles (surtout chez Iron Man) et son plaisir du moment aussi vite oublié. Tabarnak Nebună!

2 commentaires sur “Iron Man 2 Vs le Choc des Titans: la critique croisée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *