Le premier film des Studios DIsney, Blanche Neige

Blanche-Neige est le personnage titre du long métrage d’animation Blanche-Neige et les Sept Nains adéquat du conte éponyme des frères Grimm paru en 18121.

La format conçue par les studios Disney diffère des autres adaptations du conte, ce qui est le sujet de cette page. Elle est intégrée de la franchise Disney Princess.

Blanche Neige et les Sept Nains premier film Disney

Blanche-Neige est une princesse d’une extraordinairement grande grâce, ce qui rend jalouse sa belle-mère, la Reine. Cette dernière demande tous les jours à son glace magique qui est la plus belle du royaume, attendant tel que réponse qu’il lui dise que c’est elle. Mais une fois, le glace affirme que la plus très belle femme du royaume est Blanche-Neige. Furieuse, la Reine décide alors de tuer la jeune fille. Quoi qu’il en soit, le chasseur qu’elle charge de cette tâche ne trouve pas le courage de l’accomplir et permet à Blanche-Neige de s’enfuir. Perdue dans la forêt et à bout de force, celle-ci échoue dans un lieu de vie où habitent sept nains.

[amazon_link asins=’B00U6HOE7W,B002EL4RM0,2016254270,B01CETD2P4′ template=’ProductCarousel’ store=’clapmovie0e-21′ marketplace=’FR’ link_id=’06e1dabf-6339-11e7-9eee-8715fad72e8a’]

La genèse du film remonte donc à 1934. Disney voulait que son se consacre à une entreprise plus prestigieuse et plus rentable que les courts-métrages. En effet, si la popularité était au rendez-vous avec Mickey Mouse, apparu en 1928, la plus célèbre des souris étant devenue un véritable phénomène de société, son papa n’entendait pas se laisser enfermer par une seule fabrication. Disney décide de mener instantanément une politique de diversification de sa fabrication qui se concrétise, dès 1929, par une nouvelle série, les Silly Symphonies, axée sur la musique et les contes populaires.

Le saviez vous, Recruté par Disney en 1931, il fut l’un des dessinateurs les plus influents du film. Il travailla aussi bien sur les protagonistes que les décors. On lui devrait les premières esquisses des Nains, et particulièrement le look graphique de leur chaumière.

A l’opposé, on trouve une ribambelle de protagonistes secondaires plus caricaturaux. A débuter bien entendu par les sept nains. Là où le conte originel ne les nomment pas ni ne les différencie, Blanche-Neige et les sept nains propose une personnalité particulier à tous d’entre eux. Assez ironiquement, l’homme qui remporte la plupart des suffrages ne prononce jamais un seul et unique mot ( sauf un cri d’effroi ) : Simplet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *