chronique

Chronique des derniers films à découvrir au cinéma

Ça fait déjà un petit moment que je les ai vu,mes chroniques de film étaient déjà prêtes sur le brouillon.Il ne me restait plus qu’à les taper et les voici:

1)Adam de Max Mayer (17 sur 20)

Une histoire d’amour pas comme les autres,encore jamais vu entre une femme et un homme atteint du syndrome d’Asperger.A travers le film,on voit qu’un rien peut devenir un problème pour un autiste une caresse ou simplement établir un contact avec les autres,sortir.J’ai eu un vrai coup de cœur pour l’acteur principal Hugh Dancy(Officiellement c’est le Mister de Claire Danes mais officieusement c’est le Mister de Holly).Il exprime parfaitement ce côté « à part » des autistes mais aussi cette sensibilité à fleur de peau,cette fragilité qui les caractérisent et qui font d’eux des gens extraordinaires.Tout au long du film,le spectateur se demande s’il est possible d’aimer dans ces conditions,est-ce seulement possible envisageable?

chroniques

2)L’amour de l’or de Andy Tennant.

Le couple ciné Kate Hudson et Matthew McConaughey marche toujours autant.Il y a une certaine alchimie entre ces deux là quand ils sont à l’écran qu’on se demanderait presque pourquoi ils ne sont plus ensemble dans la vraie vie.Le duo est très charismatique et se complète une fois encore très bien ici.On suit leurs péripéties dans ce décor de rêve aux Caraïbes:plage,soleil….Rajoutons un peu d’aventure style Indiana Jones avec une chasse au trésor,de quoi nous faire rire et ne jamais nous ennuyer.Les personnages secondaires sont également bien choisis avec notamment la fille du patron complétement stupide et la bande de voyous toujours à leurs trousses.Ah et j’oubliais la BO est vraiment bien dont l’excellente chanson de Bob Marley « Could be Loved » qui va parfaitement avec l’ambiance du film.

chronique

3)Hors de contrôle de Martin Campbell (15 sur 20).

Malgré ses rides,je trouve Mel Gibson toujours aussi charmant.Avec ce film,action garantie et certaines scènes sont très efficaces et inattendues.Les moments où le personnage de MG rêve de sa petite fille sont très touchants,on sent bien là son expérience en tant que père dans la vraie vie.On a droit à des moments très complices,affectueux,sincères entre un père et son enfant notamment la scène du rasage qui est très belle.Au début,le film est un peu lent ensuite les événements s’enchainent plus rapidement.Même si globalement l’ensemble a un air de déjà-vu ,le résultat est pas mal du tout.

chronique

4) Sans identité de Jaume Collet-Serra(13 sur 20).

Il y a beaucoup (trop?) de Taken dans cette histoire même si dans le fond les deux films différent.L’action est toujours aussi présente,la scène de l’accident impressionnante et les courses poursuites saisissantes.On est aussi perdu que le personnage de Liam Neeson,complot ou folie?Rien d’original certes mais on passe quant même un bon moment.

chronique

5)Le discours d’un roi de Tom Hooper(18 sur 20).

Colin Firth est éblouissant,il a amplement mérité le Golden Globe et l’Oscar du meilleur acteur.L’acteur incarne avec brio un roi bègue mais surtout un homme fragile,sensible et honnête.Cette difficulté lui empêche non seulement d’assumer les responsabilités qui lui sont dues en tant que roi mais aussi de partager des moments de complicité et d’intimité avec ses enfants.Ce « handicap » le pèse et lui coupe inévitablement des autres,des siens.Le spectateur a le souffle coupé pour lui quand il approche du micro pour prononcer son discours,cette proximité est renforcée par la caméra de Tom Hooper qui filme de très prés les personnages.Le reste du casting est lui aussi formidable.Je n’ai pas le souvenir d’avoir vu un jour Helena Boham Carter dans ce genre de rôle et pourtant,ça lui va comme un gant.

box office février 2012

Elle se révèle très touchante dans son désir d’aider son mari à aller mieux.Geoffrey Rush est lui aussi une pièce maitresse du film,il apporte une touche d’extravagance,de comique.De plus,sa relation avec le roi va devenir peu à peu une relation d’amitié,d’égal à égal.Je ne savais pas que cette histoire était véridique.En effet,Edouard VIII a renoncé au trône pour pouvoir épouser une jeune américaine divorcée(deux fois) ainsi c’est son frère Albert qui a dû reprendre le trône.Il souffrait également de bégaiement et a dû consulter un orthophoniste.Le discours d’un roi est l’histoire d’un destin incroyable et ce, jusqu’à la fin.A ce moment là,toutes les têtes sont tournées vers lui,tous les spectateurs n’ont qu’une seule question en tête:va t-il réussir à prononcer son discours ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *