Benjamin Gates et le libre des secrets

Benjamin Gates est Dieu. Voilà, c’est dit. L’homme qui est capable à lui tout seul de réécrire l’histoire du monde sans passer par la case départ et déchiffrer un sudoku force 7 en se coupant les ongles de doigts de pied dépasse le commun des mortels. Bref, Benjamin Gates est super fort ! Ce deuxième épisode, en tous points semblable au premier opus, respecte ses engagements et divertit dans la plus pure tradition du cinéma d’aventure américain. Oui c’est invraisemblable ! C’est patriotique et carrément régressif, oui aussi ! Mais pour le coup, on ne demande pas à Benjamin Gates de faire dans la dentelle… Alors il ne le fait pas et c’est tout aussi bien comme ça.

BENJAMIN GATES ET LE LIVRE DES SECRETS

  • Un film de Jon Turtletaub
  • Avec Nicolas Cage, Diane Kruger, Justin Bartha, Ed Harris, Jon Voight, Helen Mirren…
  • Durée : 2h04
  • Date de sortie : 13 février 2008

Une aventure qui se plaît à contrer toute logique ou vraisemblance. On ne comprend pas très bien tout ce qui se déroule et surtout pour quelles raisons, mais finalement qui s’en préoccupe ? Au final, on se marre bien.

Lorsque réapparaît une page manquante du journal de John Wilkes Booth, l’assassin d’Abraham Lincoln, tout indique que l’arrière-arrière-grand-père de Ben a joué un rôle clé dans la conspiration qui a conduit au meurtre de l’ancien Président américain. Déterminé à prouver l’innocence de son ancêtre, Ben remonte la piste tracée par une série d’indices, qui va le mener à Paris et à Londres avant de le ramener aux Etats-Unis. Ce périple, marqué par de surprenantes révélations, le conduira vers les secrets les mieux gardés de notre monde…

Les cinéphiles crient déja au scandale ! D’autres ont déjà monté une armée de guerriers prêts à défier cet ersatz d’Indiana Jones qui use des techniques les plus incroyables pour pénétrer les lieux les mieux gardés au monde (sachez donc qu’à l’aide d’un Ipod, vous pouvez facilement prendre le thé avec la Reine d’Angleterre). Bref il va falloir la jouer fine pour faire comprendre à tous et à chacun qu’il n’est pas honteux d’apprécier ce second épisode d’un héros contemporain qui ne manque pas de panache. D’ailleurs, si vous voulez trouver une excuse valable pour emmener votre pote fan de Jim Jarmusch vous pouvez toujours mettre en avant un casting qui brille par sa consistance et son éclectisme… Voight, Cage, Harris, Mirren, Keitel ou Kruger ! Mais que demande le peuple ? Vous pouvez également lui présenter ce long-métrage comme un antipasti à un certain Indiana Jones 4 qui sortira en Avril. L’attente est longue alors autant croquer ce qui vient avant le plat de résistance… Il est difficile d’évoquer ce Livre des Secrets sans vous gâcher le plaisir de découvrir l’incroyable intrigue qui a été inventée pour ce film. Défiant les livres d’Histoire, les sciences ou même la gravité, Benjamin Gates 2 a cette capacité incroyable de nous faire gober absolument tout et n’importe quoi avec ce petit clin d’oeil et ce sourire en coin qui nous rappellent constamment que nous sommes face à une oeuvre de fiction ! Alors effectivement, ne cherchons pas dans ce film quelconque réalisme ou crédibilté mais tentons d’y repérer toutes ces petites folies qui offrent à ce film d’aventure un ton parfois décalé et qui, finalement, permet au spectateur de passer un bon moment. Car Jon Turtletaub réinvente ici le film ludique, le jeu de piste grandeur nature que l’on s’amusait à créer lorsque nous étions gamins ! Sauf qu’ici, c’est à l’échelle internationale…

Alors ne nous privons pas d’une telle aubaine et mettons nos esprits cartésiens en pause pour nous aussi, prendre le temps de jouer. D’ailleurs, en filant la métaphore, on pourrait avancer que Benjamin Gates est certainement la meilleure adaptation sur grand écran de la série de jeux vidéos Tomb Raider ! En ajoutant une natte à , le tout ferait l’affaire (le comédien n’est plus à une extravagance capillaire près !). En effet, le film reprend point par point les méthodes d’investigation et de résolution d’énigmes de la belle et plantureuse Lara Croft. Et pour ceux qui aiment voir cette dernière se creuser le décolleté à tenter d’ouvrir la moindre porte (et pour ceux-là uniquement), il faut admettre que Benjamin Gates est carrément jouissif…

Les quelques scènes de poursuites flanquent légèrement la nausée (ça tremble beaucoup et c’est le bordel), les intrigues amoureuses ne sont pas bien fameuses et les petites blagounettes tombent parfois à plat. Mais vous verrez qu’un surréaliste et hilarant passage au feu rouge vous rendra le sourire, que votre gentille voisine paniquera lors des séquences caverneuses plutôt bien senties et que le duo Helen Mirren – Jon Voight est attachant… Cette petite partie de jambes en l’air respecte donc tous les codes du film d’aventure et s’amuse à larguer le spectateur dans une accumulation de révélations plus extravagantes les unes que les autres. On accroche ou pas, mais il serait dommage de ne pas se laisser aller dans une ballade aussi légère et explosive. Certes, vos connaissances historiques en pâtiront et vous n’aurez absolument pas capté le lien entre Lincoln et la Cité d’Or ! Mais c’est bien balancé et bien emballé… Maintenant que la mise en bouche est faite, on attend Indy… on ne se refait pas !